Aller au contenu principal
Logo du ministère en charge de l'agriculture et de l'alimentation

Animation et développement
des territoires
de l'enseignement agricole

Bilan des dépenses du fonctionnement de l'animation Tiers Temps

Aucune dépense si ce n’est la participation à 3 séminaires, sans coût pour l’établissement :

  • groupe de travail sur les haies (3j à Rambouillet – nov 2019),

  • le séminaire obligatoire tiers-temps à Rambouillet (3j à Rambouillet – dec 2019)

  • un séminaire de travail dans le cadre du projet I-Site (2j dans l’Allier)

 

Bilan des recettes du fonctionnement de l'animation Tiers Temps

Aucune recette monétaire, juste de la gloire...

Résumé

Résumé grand public

Le projet a été conçu pour mettre en place un nouvel atelier sur l’exploitation agricole avec les classes des deux filières du lycée : la filière agricole et la filière nature, en associant tout le personnel de l’exploitation (chef d’exploitation et salariés) et de nombreux partenaires extérieurs. Les actions ont été conçues et réalisées par les étudiants et les élèves, dans le cadre des différents modules pédagogiques.

L'opération comportait trois axes : la constitution d’un atelier « puits de carbone et biodiversité », le renforcement du bilan carbone de l’exploitation et le renforcement des services écosystémiques par la diversification des habitats naturels présents sur l’exploitation.

Un atelier à part entière, dédié en totalité au piégeage des gaz à effets de serre et à l‘amélioration de la biodiversité a été créé sur l'exploitation afin de replacer l’écologie au cœur de l’exploitation agricole et de relier les deux filières du lycée sur un projet commun.

Une réflexion a été engagée sur les itinéraires techniques et les valorisations possibles de cet atelier :

  • remise en production des haies par élagage et broyage,

  • production de plaquettes de bois et test de leur utilisation en litière pour les ovins,

  • plantation des haies mellifères et fruitières à valoriser par le biais de l'apiculture ou auprès des élèves

  • meilleure valorisation des zones humides et de la ressource en eau sur l'exploitation

Les analyses préalable (inventaires, traitement de données, SIG), la mise en place de suivis et la conception de plans d'amélioration des haies et des hydrosystèmes ont été réalisés par les BTS « Gestion et Protection de la Nature » avec l’appui de partenaires techniques. La concertation avec l’ensemble du personnel (exploitation mais également lycée) a été assurée par le biais d’enquêtes et d’une réunion de validation du diagnostic avant d'être présenté en conseil d'exploitation.

 

Renforcer et pérenniser le stockage de carbone sur l’exploitation biologique du lycée présente un grand intérêt écologique, mais également un intérêt pédagogique fort pour les apprenants et les acteurs locaux.

Dans ce cadre, le plan de gestion des haies vise à remettre en production les haies de l’exploitation. L’entretien des haies existantes doit permettre une nouvelle croissance de bois et donc relancer le piégeage de dioxyde de carbone.

Des actions d’agroforesterie ont été réalisées afin de stocker du carbone par le biais de la photosynthèse ou dans le sol :

  • création de buttes de permaculture

  • projet de verger conservatoire : à partir d'une rechercher de variétés anciennes sur la commune , une pépinière de plants greffés avec l'appui de l'association des Croqueurs de pommes, permettra à terme une utilisation des produits sur le lycée (des fruits pour la cantine), créant des économies financières et de carbone émis

  • renforcement du réseau de haies par le biais de nouvelles plantations (près de 400 m de haies plantées) : haie mellifère, haie fruitière, haie de protection du sol et haie de protection du bétail.

La diversification des habitats naturels sur l’exploitation permet le renforcement des services écosystémiques et présente de nombreux intérêts : agricole (bien être animal, gains de productivité, anti-érosion, lutte contre les ravageurs), écologique (anticipation du réchauffement climatique et augmentation de la capacité d’accueil) mais aussi économique par la valorisation des produits. La mise en place de sites de démonstration technique et d’expérimentation avec les classes permet de tester une nouvelle pédagogie de projet avec différents partenaires extérieurs :

L’adaptation et la mise en valeur du réseau de haies afin d’améliorer la connectivité du réseau existant et de créer une vitrine de toutes les fonctions des haies (protection climatique et des sols, production de bois énergie, accueil de biodiversité, production mellifère,…) a été menée avec l’appui de la Mission haies d’Auvergne. Une journée de démonstration organisée avec la chambre d’agriculture a permis de montrer l'intérêt du bois bocager dans les exploitations agricoles.

L’amélioration des hydro-systèmes (diversification et meilleure connectivité entre cours d’eau, berges, ripisylve, zones humides) a été conduit en partenariat avec le Syndicat Mixte d’Aménagement Touristique du bassin de Sioule. Les aménagements réalisés font l'objet de visites d'acteurs du territoire.

Dans le cadre d''un site pilote de lutte contre le campagnol terrestre, une semaine de concertation territoriale autour de la lutte collective contre ce ravageur des prairies a débouché sur la conception et réalisation d'aménagements pour renforcer la présence des prédateurs de cette espèce. Les élèves des classes professionnelles ont par ailleurs réalisé des suivis et des actions de piégeage.

Le suivi d’indicateurs biologiques permet de renforcer les actions entreprises.

Validation par le chef d'établissement