Aller au contenu principal
Logo du ministère en charge de l'agriculture et de l'alimentation

Animation et développement
des territoires
de l'enseignement agricole

Contexte territorial état actuel de l’implication de l’EPL ou du réseau d’EPLEFPA dans le territoire, identification des enjeux communs à l’établissement et au territoire

Le territoire périurbain de l’EPL est confronté à de nombreux enjeux liés aux transitions agroécologiques qui questionnent les interactions entre monde rural et urbain.

L'intercommunalité (SICOVAL) a lancé une démarche collective pour l’émergence d’un PAT où l’EPL est identifié comme acteur de la formation, lieu d’expérimentation et d’échange entre monde agricole et grand public.

La démarche EXPOPHYTO (exposition aérienne aux phytos) lancée par la DRAAF et le SICOVAL vise à développer des dialogues ouverts entre acteurs du territoire, d’objectiver connaissances et pratiques pour apaiser les tensions vives liées aux pratiques phyto.

Le projet d’exploitation construit avec les partenaires du territoire et le GIP Transitions (CRO/Etat/AEAG) a intégré ces enjeux en développant un tiers-lieu agricole.

L’EPL s’inscrit également dans le projet de Campus (CAT) porté localement par l’INRAE et visant à relier acteurs de la recherche, de la formation et de la transition (EPL, ENSAT, ENSFEA, GIP).

Pertinence du projet par rapport aux politiques publiques et contexte

Ce projet s’intègre dans la stratégie Régionale Ecophyto et vise à prolonger les actions engagées dans le cadre du projet TAArGET

Il permet de conforter les 4 axes du plan EPA déclinés sur l’établissement en:

- encourageant la parole et l’initiative des apprenants, autour des questions sociétales liées aux transitions :  comprendre, débattre, agir sur le territoire (phyto, santé, biodiversité, alimentation)

- animant et développant des projets pluridisciplinaires et en capitalisant les démarches

- ancrant les projets autours des pratiques et projets de l’exploitation, en lien avec le territoire, via le développement du tiers-lieu

Il permet de développer la contribution de L’EPL aux actions du GIP, liées aux politiques publiques de la Région Occitanie, l’Agence de l’Eau Adour Garonne et la DRAAF

Description du projet

Le projet a pour objectif de mettre en place les conditions propices à de nouvelles interactions, au sein de l’EPL et entre l’EPL et son territoire :

-en développant la compréhension et prise en charge dans les formations des questions à enjeux de société liées aux transitions (autour des pratiques mises en œuvre sur l’exploitation, phytosanitaires par exemple).

- en contribuant localement aux échanges entre monde agricole et grand public par l’émergence d’un tiers-lieu sur l’établissement et la mise en œuvre d’animations, d’événements associant la pédagogie et ouverts aux acteurs du territoire.

En ce sens, ce projet s’inscrit dans un projet global pour l’EPL en expérimentant la création d’espaces et d’approches innovantes

Éléments de mise en œuvre

Axe 1 : Intégration des enjeux de QSV dans les approches pédagogiques et territoriales de l’EPL

 1. Conduite d’actions expérimentales pédagogiques autour des questions à enjeux de société au sein de l’EPL.

-          Construction et conduite de l’action avec l’équipe 

-          Analyse et retour d’expérience en lien avec GIP et ENSFEA

2. Partage au sein de l’EPL pour faciliter le déploiement de l’approche sociétale dans les autres formations.

 

Axe 2 : production/capitalisation de ressources pédagogiques

1. Production de ressources techniques et scientifiques (appui GIP/INRAE/RMT) :

Création de supports techniques issus des essais valorisables sur les autres formations.

Réalisation de supports de communication à destination du grand public.

2. Production de ressources méthodologiques (appui GIP/ENSFEA)

Formalisation de fiches pédagogiques / fiches expériences à destination des autres équipes pédagogiques.

Ingénierie de formation

 

Axe 3 : Contribuer à l'émergence d’un tiers-lieu en partenariat avec  le GIP, les partenaires du CAT et le territoire 

1. Valorisation de l’action conduite vers le territoire sur le tiers-lieu :

 - Animation auprès de publics scolaires (EPL, autres établissements de formation du primaire au supérieur)

-  Actions d’animation avec le grand public en lien avec GIP et CAT (conférences, vulgarisation, sensibilisation…)

-  Animations techniques en lien avec le GIP (A voir car c’est déja réalisé actuellement)

2.  contribuer à la mise en œuvre des thématiques et actions communes avec les partenaires du CAT

 

Impacts attendus sur territoire

Renforcement des liens de l’EPL avec le GIP et les autres acteurs du CAT (campus agro-écologie et transition) via le tiers lieu

Renforcement du lien entre le grand public et les acteurs agricoles au niveau local.

Faciliter l’adoption de pratiques innovantes grâce à des présentations d’essais aux professionnels (faire référence aux points précédents)

Impacts attendus sur les formations

Renforcement des liens au sein de l’équipe pédagogique

Évolution des formations et identification et développement de nouvelles formations en lien avec le CAT

Intégration envisagée dans le projet d'établissement

Le projet d’établissement est en cours de réécriture. Il fait suite au nouveau projet d’exploitation co-construit en 2021 avec acteurs de l’EPL et du territoire.

Le projet 1/3 tps  s’intègre dans l’axe transversal  “une EA, 1/3-lieu agricole au sein du CAT qui expérimente et agis avec le territoire”.

Perspective motivant la demande d'un tiers temps

Le développement depuis 2013 de la plateforme agroécologie (PFAE) sur l’EPL a facilité l’émergence d’une pédagogie de projet autour des pratiques agroécologiques sur l’exploitation agricole. Son équipe a joué le rôle de facilitateur, d’interface et d’animation des équipes pédagogiques autour des transitions agroécologiques.

Avec l’évolution de la PFAE en GIP en 2022, l’EPL souhaite renforcer l’animation pédagogique interne, et les partenariats avec les acteurs du territoire.

Le 1/3 temps sera le point focal pour insuffler l’énergie nécessaire pour la mobilisation de l’ensemble des personnes concernées.Les thématiques de transition sont difficiles à aborder et nécessitent de repenser les processus pédagogiques avec les acteurs qui les portent.

Existence de projets en cours ou refusés précédemment

Pas de projet 1/3-tps ou chef de projet en cours 

Refus : 

  • 2020 : projet ⅓ tps« Un outil de transformation des PV et du miel (...)»
  • 2019 : CASDAR TAE (VELOCELETER) transformation des farines spéciales
Les partenariats existants en lien avec le projet, participation de l'établissement ou du réseau d’EPLEFPA aux réseaux de l'innovation (RMT...), les personnels impliqués...

L’EPLEFPA est membre du GIP Transitions (Evolution de la plateforme agroécologie) et souhaite renforcer et affirmer sa place dans les projets de territoire en lien avec celui-ci :  le projet animé par le tiers-temps permettra de conforter sa contribution en tant que lieu d’expérimentations pédagogiques autour des enjeux de réduction des produits phytosanitaires en développant une approche sociétale de ces enjeux.

Il s’appuiera sur le partenariat avec l’ENSFEA et notamment l’équipe QSV. Il est en lien avec le réseau TAArGET

Il permettra également de renforcer la valorisation des actions menées dans le cadre du RMT GAFAD et RMT Sciences des données et modélisation dont l’EPL est partenaire.

Personnels impliqués : Équipes STAV et BTS APV/ACSE, DEA, directrice adjointe, équipe du GIP Transitions.

Nouveaux partenariats envisagés à travers le projet

Le projet permettra d'être acteur du futur CAT (porté par l’INRAE et associant le GIP, l’ENSAT, l’ENSFEA, l’ENVT, et Purpan), de co-construire un tiers lieu agricole, ainsi que de renforcer et développer les partenariats au sein de celui-ci.  

Il permettra également de développer les partenariats avec le SICOVAL, et en particulier dans le cadre du PAT actuellement en construction (volonté de développer les échanges agriculteurs/grand public) mais également dans le cadre de la démarche EXPOPHYTO lancée par la DRAAF et portée aujourd’hui par le SICOVAL en proposant des animations et temps d’échange avec le  grand public sur l’établissement.

Préfiguration de l’équipe interne à l’EPL ou du réseau d’EPLEFPA

Aujourd'hui, la mission d'animation et le développement sur le territoire sont essentiellement portés par la directrice d'exploitation et le directeur de l'EPL. Dans le cadre du projet, s'impliqueront en interne : directeur EPL, directrice en charge de la formation initiale, DEA et de deux enseignantes tiers-temps. Ils fixeront les orientations et les stratégies de l'EPL au sein du GIP et du CAT. Ils définiront les objectifs définis dans la lettre de mission et feront le bilan des actions engagées. 

Cette stratégie permettra de partager les opportunités de collaborations territoriales à l'échelle de l'EPL.

Les tiers-temps présenteront leur action au sein des conseils d’exploitation et lors des conseils de l’éducation et de la formation. Une synthèse sera réalisée en CA du mois de juin.

Fonctions assurées par la personne pressentie au sein de l’EPL ou du réseau d’EPLEFPA, rôles et missions confiés dans le cadre du projet envisagé

Le projet de tiers-temps reposerait sur 2 personnes complémentaires qui se partageront les tâches : 

  • A Maltas, enseignante PCEA agronomie : approche technique pour la production de ressources pédagogiques, pour l’organisation de journées techniques, en lien avec les étudiants et le territoire. Son implication passée dans le MIL et son statut de référente RMT lui confère une bonne base pour ces missions
  • C Furmanik, enseignante IAE aménagement : actions pédagogiques relatives aux QSV, animation d’équipe et de projet. Son expérience antérieure (⅓tps, CASDAR TAE, Agenda21) lui a permis de traiter de questions transversales (biodiversité, exposition phyto) en faisant le lien entre ses actions pédagogiques et le grand public

Elles assureront l’interface avec les partenaires (tiers-lieu agricole).

Professionnalisation, formation envisagée du porteur de projet et des équipes

Participation aux rencontres nationale du réseau ⅓tmp.

Le territoire d'Auzeville offre beaucoup d'opportunités de formation et de professionnalisation avec l'ENSFEA, l'INRAE, les Chambres d'agriculture et les instituts techniques. Ainsi, selon les thématiques choisies dans le cadre du projet, seront mise en place de formations régionales sur site pour les équipes engagées.

Pour les porteurs de projet, une collaboration avec l'ENSFEA sera possible pour monter en compétence sur les QSV et en lien avec le FabLab. Ils participeront occasionnellement à des colloques ou des webinaires spécifiques, notamment sur l'utilisation des outils numériques.

Calendrier de mise en œuvre du projet sur 3 ans

Calendrier (cf nom des axes dans Description du projet)

  • Axe 1 :
    • Année 1 : travail sur un niveau de formation
    • Année 2 : élargissement et adaptation à l'ensemble des formations sur l'EPL
    • Année 3 : élargissement et adaptation à l'ensemble des formations à l'échelle du CAT
  • Axe 2 :

Les actions décrites dans l'axe 2 seront renouvelées chaque année selon les essais développés et les thématiques choisies par les équipes

  • Axe 3 :
    • Année 1 : définition des axes de travail commun et les moyens nécessaires
    • Année 2 : participation à la définition du plan d'action relatif à la construction du tiers-lieu + recherche de moyens (financement, partenaires)
    • Année 3 : mise en œuvre du plan d'action

Gestion de la fin de projet :

Organisation d'un temps fort (colloque, séminaire…) dans le cadre du CAT.

Interactions entre le « territoire » et l’ « enseignement/éducation » autour du projet
  • Interactions avec les professionnels agricoles au travers des démonstration d’essais, visites, discussions autour d’enjeux techniques → montée en compétences techniques des acteurs
  • Interaction avec les grand public par les actions sur les QSV, en lien avec le Tiers-lieu.

Dans le cadre de ces deux premier points, le projet s'appuiera aussi sur l'association des parents d’élèves, des anciens et du réseau des maîtres de stage.

  • Interaction avec l’intercommunalité (Sicoval) sur les projets de PAT, EXPOPHYTO et Tiers-lieu.

Le GIP participera à la capitalisation, la diffusion et l'interaction dans le réseau régional de l'enseignement agricole des expériences menées. → progression de tous les établissements régionaux.

Intégrations, pédagogique et éducative

Pour toutes les formations (STAV, filière générale, BTS, licence pro) :

  • Développement de projets pluridisciplinaires contextualisés autour des QSV : exposition aux phyto, biodiversité, alimentation et santé…
  • Valorisation des expériences pédagogiques et des productions sur des événements du tiers-lieu
  • Intégration dans le MIL BTS ACSE, les pluri STAV et la préparation de l'EOT, le grand oral des bac généraux, les PIC des BTS, les projets tuteurés de licence pro COSYA, l'EAT du bac général et l'EATDD en seconde.

Pour les BTS : 

  • poursuite du travail d'expérimentation avec les BTS APV et le GIP
  • élargissement et transfert de méthodes aux autres BTS selon le souhait des équipes et des opportunités
Traçabilité du projet

Réunions thématiques en interne (présentations et CR associés) pour assurer le transfert et l’échange des ressources et expériences existantes sur les QSV et les approches techniques innovantes auprès de tous les enseignants. Ceci permettrait l’émergence de projets pédagogiques interfilières. Le tiers temps organisera ce transfert de connaissances et restera en appui des équipes. Le tiers lieu sera un espace facilitateur de ces échanges. 

Le site internet de l'EPL sera retravaillé. Un travail d'intégration d'un espace de ressources sera fait pour permettre de rendre accessible les productions du projet.

Fil d’actualité en lien avec le tiers-lieu (à construire)

Valorisations envisagées

Livrables (diffusés selon modalités citées précédemment)

Mallettes :

  • pratiques agroécologiques :
    • ressources documentaires
    • fiche de présentation des essais menés sur l’exploitation en partenariat avec GIP
    • listing des entrées thématiques abordables par discipline selon les différents référentiels
    • retour d’expérience avec exemples concrets de mise en œuvre pédagogique testés sur l’EPL
  • QSV :
    • ressources documentaires
    • fiches pédagogiques capitalisant les expériences innovantes

Productions diverses issues des projets (vidéo, affiche, article…)

Enseignables 

  • réflexion éthique personnelle et professionnelle
  • compréhension des choix socio-techniques
  • développement des compétences orales
  • argumenter un point de vue dans un débat de société
  • maitrise des outils informatiques
  • initiation à la démarche expérimentale
Evaluations du projet envisagé

Quantifiables :

  • nombre de réunions de coordination ⅓ temps
  • nombre de projets et d’actions en lien avec les QSV et l’agroécologie mobilisant des équipes pédagogiques (et non des individus), nombre de classes ou d’apprenants impliqués
  • nombre d’événements incluant le grand public
  • nombre d'évènement incluant d’autres établissements/ classes extérieures
  • nombre de mallettes pédagogiques

Non quantifiables :

  • habitude de travail collective et concertée
  • fluidité et régularité des relations avec les acteurs du territoire
  • inclusion dans les réflexions du territoire
  • avancée du tiers-lieu
  • richesse des mallettes créées
Les dépenses seront présentées dans leur intégralité y compris les charges directes et indirectes

Frais d’intervenant, 1500 euros / an 

Consultant extérieur pour de la formation continue du tiers-temps (production de fiches capitalisation…) 1000 euros / an

regroupements prise en charge DGER

Déplacement 500 euros / an

Des outils : informatiques, logiciels, ressources documentaires 500 euros/an

Outils d’animation des équipes pédagogiques  500 euros /an

Petits matériels pour le tiers lieu, consommables 200 euros/an

soit un budget annuel 3200 euros/an soit 6600 euros sur les 3 ans

Les recettes seront présentées dans leur intégralité y compris la valorisation éventuelle des salaires publics

Les dépenses seront financées par le budget de l’EPLEFPA

Le temps de travail des principaux acteurs (directeur exploitation, et enseignants) sera également valorisé à hauteur de 15% d’un ETP

Validation par le chef d'établissement

Validé le 21/01/22 par NICOLAS BASTIE