Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Développement local et cohérence territoriale de l'EPL autour du pôle hippique

Etablissement

EPL de la Haute Somme

Description du projet

L’EPL de la Haute Somme vit une période de transition qui doit aboutir à la restructuration de l’établissement sur un site unique à Péronne. L’ensemble des formations équestres aujourd’hui proposées à Ribemont sur Ancre va être regroupé sur Péronne. L’établissement va donc connaître une importante phase de construction et restructuration avec l’accueil de tous les publics sur un seul site. Cette perspective va permettre de donner une dimension territoriale cohérente à l’établissement en lien direct avec les deux principales filières de formation dispensées : les services à la personne et au territoire et la filière équine.

Le projet prévoit la construction d’un pôle hippique porté par la communauté de communes de la Haute Somme à proximité de l’établissement. Cet outil pédagogique indispensable à la formation est aussi un outil de développement et d’animation du territoire voulu par la collectivité. L’établissement et la communauté de communes sur cette thématique partagent une mission commune. Le projet de pôle hippique tel qu’il est prévu actuellement est financièrement porté par la communauté de communes. L’EPL de la Haute Somme est l’utilisateur principal et contribue par là même largement à l’équilibre financier. Cette structure sera gérée en délégation de service public. Le délégataire aura donc à développer une activité privée en complément de l’activité dédiée à la pédagogie.

L’enjeu territorial du pôle hippique est clairement souligné par la communauté de communes et l’EPL souhaite participer à cette dynamique activement en lien avec les filières services en particulier avec le BTSA DATR.

Au-delà de l’enseignement de l’équitation, le pôle hippique peut offrir un outil pédagogique à de nombreuses disciplines dans l’ensemble des filières et donner ainsi tout son sens à l’EPL en tant qu’acteur au sein de son territoire.

Les échanges avec la communauté de communes de la Haute Somme et l’établissement sont de très bonne qualité. L’établissement est informé et associé aux travaux de la collectivité concernant le projet de pôle hippique :
- réflexion relative à la rentabilité du centre équestre
- réflexion relative aux installations
- cahier des charges pour la DSP

La communauté de communes est aussi en attente de la part de l’EPL de pistes de réflexion sur les possibilités de développement du pôle :
- formation continue
- perspectives touristiques
Ce dernier point fait dores et déjà l’objet du support de diagnostic territorial que doit mener la classe de BTSA DATR.

En ce sens, le travail de mise en place du pôle hippique participe aussi à la démarche initiée par le projet régional de l’enseignement agricole : enseigner autrement, enseigner à produire autrement.

L’EPL souhaite aussi promouvoir les démarches innovantes en terme de bien être animal, de pénibilité au travail, d’éthologie par exemple, en sensibilisant non seulement les apprenants mais aussi les professionnels qui gravitent autour du pôle.

Les référentiels de formations incitent de plus en plus les équipes à s’appuyer sur des situations professionnelles spécifiques. L’équipe pédagogique a besoin de supports pour cela mais aussi de concertation et d’accompagnement.

Le tiers temps demandé doit permettre de faciliter les relations entre la collectivité territoriale, l’EPL et le délégataire. Si l’EPL est déjà associé aux démarches de la communauté de communes il reste nécessaire qu’il s’implique dans la mise en place de la délégation de service public.
Le tiers temps a pour objectif de participer au développement territorial en lien avec l’activité du pôle hippique et en cohérence avec les besoins de formation d’une part.
D’autre part, il développera la réflexion pédagogique autour du support « centre équestre » comme outil d’innovation et point de convergence pour l’ensemble des formations.

Thématique principale

Développement local et péri-urbain

Thématique secondaire

Insertion professionnelle

Identification

Centre constitutif concerné

LPA de la Haute Somme

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

LPA de la haute Somme 10 rue du Quinconce BP 80 033 802001 Péronne cedex 03 22 84 73 20

Nom du responsable du dossier

Alexandra DE LE VALLEE

Fonction du responsable du dossier

Directrice d'EPL

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

03 22 84 73 22 alexandra.delevallee@educagri.fr

Nom du chargé de projet

AFENSISS Linda

Fonction du chargé de projet

Enseignante

Coordonnées du chargé de projet

03 22 40 30 93 LPA de la Haute Somme site de Ribemont sur Ancre linda.afensiss@educagri.fr

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

Des points de réflexion qui ne peuvent aboutir en raison du blocage du projet.


1

915


Rapport

Résumé grand public

Malgré de la bonne volonté, le projet a du mal à avancer car il est difficile de solliciter les membres de l'équipe éducative qui ont des difficultés à entrevoir la progression du dossier de construction du nouveau pôle hippique et de réunification des deux sites. Néanmoins, la réfléxion sur le volet "Faire vivre le territoire" a évolué et le projet commence à prendre forme. En effet, nous entrevoyons clairement toutes les potientialités offertes par une participation de l'établissement au projet La Route d'Artagnan. Celle-ci permettra de mettre en oeuvre des pratiques pédagogiques innovantes associant les différentes formations de l'établissement (CGEH, SAPAAT, DATR) ainsi que les différentes disciplines. Enfin, la mise en place de formations telles que le BAFA et BAFD amènera l'établissement à utiliser pleinement toutes ses ressources, qu'elles soient humaines ou matérielles. 


2

915


Rapport

Résumé grand public

Objectifs principaux et place du projet dans l’établissement



Ce projet devait revêtir une importance particulière au sein de la structure, puisqu’il a été mis en place dans le cadre de la restructuration de l’établissement sur un site unique à Péronne. Il avait pour but de faciliter la communication entre les différents partenaires de l’EPL, à savoir la collectivité territoriale et  le délégataire de service public, de façon à ce que la transition se fasse le plus sereinement possible.



 



 Impact attendu sur la pédagogie



Ce projet avait aussi pour objectif de développer la réflexion pédagogique autour du support « centre équestre » comme outil d’innovation et point de convergence pour l’ensemble des formations et participer ainsi à la démarche initiée par le projet régional de l’enseignement agricole : enseigner autrement, enseigner à produire autrement.



Éléments nécessaires 



 La mise en œuvre du projet nécessitait la mise en place d’une équipe de projet avec un comité de pilotage dont les principales missions devaient être d’assurer une communication large et efficace au sein même de l’établissement et entre les partenaires de l’EPL et une participation active et efficace aux différentes concertations préalables à la mise en place d’actions qui devaient permettre d’atteindre les objectifs du projet.



 



Difficultés rencontrées et situation en 2019



Les travaux de construction du centre équestre devaient débuter en septembre 2016. Le projet devait permettre, dans un premier temps, de préparer un cahier des charges pour la gérance et mettre en place le centre et les modalités de fonctionnement entre l‘EPL et le délégataire de service public  avant la rédaction d’une charte commune de fonctionnement. Or, en 2019, les travaux ont à peine commencé.



Cette lenteur dans la réalisation des travaux a eu pour conséquence de placer l’équipe de projet tiers-temps devant l’impossibilité à mettre en place une équipe de projet  avec un comité de pilotage.  



Les autres freins rencontrés dans ce contexte sont relatifs au changement des référents au sein des structures partenaires ou à l’absence de réponse de la part d’autres instances.



 



Présentation du projet d’Artagnan



Cette route est le premier itinéraire équestre européen. Ce projet a été initié et est porté par l’Association Européenne de la Route d’Artagnan (AERA) avec l’aide de la Fédération Française d’Équitation (FFE). Cet itinéraire relie Lupiac, en Gascogne, lieu de naissance de d’Artagnan, et Maastricht , aux Pays-Bas, où d’Artagnan a trouvé la mort.



Ce projet s’inscrit dans le cadre de la politique européenne en matière de tourisme et de culture. Il est soutenu financièrement par la Commission Européenne. Il a pour vocation de contribuer à la valorisation économique des territoires, notamment des centres équestres et hébergements situés sur le tracé.



L’intérêt immédiat pour l’établissement est de faire vivre le territoire en impliquant différents acteurs et de faire un lien entre les différentes formations à travers la participation des apprenants à la mise  en place des structures d’accueil avec hébergement pour les cavaliers et les chevaux  et la création et validation  des itinéraires visant à faire découvrir le territoire.



Toutes les formations peuvent intervenir dans le projet  mais les formations ciblées en particulier sont : le BTS DATR, le Bac pro SAPAT, le Bac pro CGEH et le BPJEPS.



Réflexion sur l’offre de formations au sein du territoire 



Deux actions sont à réaliser :




  • L’accueil de classes vertes (découverte de l’équitation) au sein de l’établissement ;

  • La mise en place de formations BAFA et BAFD.



 



Impact réel sur la pédagogie



L'impact a été la mise en place d’un EIE  randonnée « route de d'Artagnan » dont l’un des objectifs étaient de créer et baliser les premiers itinéraires pédestres dans la région de Péronne et ses environs avec les apprenants tout en les familiarisant avec le projet d’Artagnan ainsi que l'adaptation du MAP avec l'objectif "Le concept de l'écurie active".  



Perspectives



Lorsque la restructuration sera effective et le nouveau pôle construit, la priorité sera d’instaurer un contact efficace avec le délégataire de service public, afin d’assurer une communication efficace entre celui-ci et l’EPL et afin de pouvoir rédiger une charte commune.



Par ailleurs, le projet d’Artagnan offre de nombreuses possibilités en matière d’innovation pédagogique et de pluridisciplinarité. Il est notamment intéressant de continuer à travailler sur le balisage de chemins de randonnée sur les axes définis par le comité de pilotage de la route européenne d’Artagnan (Ham, Corbie…) ainsi que le développement de certaines formations en rapport avec le projet telles que  l’école des mousquetaires ou les cours d’escrime artistique. Il sera essentiel de mettre en place à ce sujet des concertations entre la communauté  de communes et le délégataire de service public.



 



 



 



 


3

915