Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Valorisation de petites surfaces agricoles méditerranéennes grâce à l'agroforesterie en AB.

Etablissement

EPL Antibes

Description du projet

Un projet agroforesterie AB sur une parcelle de 5000m² située sur l’exploitation de l’EPL a vu le jour en 2015. Le lancement de ce projet a été concrétisé par l’obtention d’un CASDAR de 3 ans «Recherche d’associations végétales nourricières performantes en agroforesterie méditerranéenne offrant aux exploitations un système de production durable» Le projet a permis la création d’une dynamique forte dans l’établissement avec participation des différents centres constitutifs de l’EPL. La rencontre du 17 novembre 2016: Conception et installation de parcelles agroforestières méditerranéennes a réuni des professionnels institutionnels et des agriculteurs ainsi que d’autres EPL de la région PACA afin de mener une réflexion commune et participative sur les projets en agroforesterie en PACA. Différentes formations et filières ont participé à l’organisation ou assisté à cette journée (filière BTS PH, filière Bac Pro PH, filière STAV, filière S) Si notre investissement sur la première partie « installation du projet » répond aux attentes du CASDAR, la construction d’outils de mesure et de suivi, ainsi que l’élargissement sur de nouvelles problématiques actuelles exigent de nouveaux moyens humains de coordination pour réussir cette deuxième étape.



La parcelle en agroforesterie offre une réponse adéquate aux orientations stratégiques actuelles :



• Respecter des principes de l’agro-écologie



• Produire en AB (conversion AB depuis avril 2016)



• Encourager la biodiversité



• Rendre le système économiquement viable



• Inscrire une zone agricole dans un site urbain



• Favoriser les échanges locaux, vente de proximité



• Installer un système résilient • Mise en place d’un système bas intrants.



Des objectifs plus spécifiquement liés à notre territoire sont intégrés :



• Valoriser de petits espaces : dans les Alpes Maritimes, comme dans d’autres régions PACA, face à la pression foncière et à la typologie du territoire (relief accidenté en dehors de la bande côtière) l’agroforesterie par l’association des cultures permet une meilleure valorisation de l’espace



• Profiter des taux d’ensoleillement exceptionnel permettant une meilleure exposition des différentes strates aux rayonnements solaires



• Valoriser l'intérêt paysager dans un département touristique



• Développer les ventes de proximité aux consommateurs en demande de productions diversifiées



Nous mettrons en place des outils de suivi, de mesure aux niveaux technique, environnemental, commercial, social et économique, pour évaluer la triple performance (social, économique et écologique) d’un système de production agroécologique. L’animateur/coordinateur aura la charge d’animer le comité de pilotage du projet agroforesterie, d’informer les enseignants/formateurs afin d’obtenir leur investissement dans les différentes opérations et activités sur la parcelle et de suivre le calendrier des opérations.



La construction d’outils de suivi permettra entre-autres de répondre aux objectifs suivants :



• Disposer de résultats sur l’agroforesterie en absence de références locales



• Proposer des références technico-économiques aux futurs agriculteurs intéressés par l’agroforesterie sur le département et en région



• Valider ou pas la rentabilité des choix, modifier le choix des cultures herbacées en conséquence



• Créer et expérimenter des outils de biocontrôle en partenariat avec l’INRA Sophia-Antipolis



• D’optimiser la consommation d’eau par la mise en place de tensiomètres



• Suivre les temps de travail nécessaire pour une validité sociale du système



La finalité pédagogique du projet permettra aux apprenants des différentes filières, aux enseignements/formateurs et aux différents centres, de participer grâce à la diversité des outils de mesures, d’observations ou d’analyses (exemple enseignement mathématique calculs statistiques, enseignement biologie observation et comptages de microfaune, enseignement gestion calcul de rentabilité…) Les apprenants seront ainsi formés à des problématiques actuelles :AB, réduction de l’utilisation de l’eau, technique de biocontrôle... L’objectif est aussi de faire participer les différents acteurs du territoire à la construction et aux suivis des outils (exemple agriculteurs, chambre d’agriculture 06, Agribio 06) Ainsi nous deviendrons source de références comme c’est déjà le cas en maraichage AB. La dynamique initiée avec le CASDAR perdurera par la mise en place d’une coordination et d’une animation participative entre les différents acteurs et les apprenants. L’organisation d’une journée de restitution au niveau PACA avec une communication sur les résultats obtenus (outils, mesures, résultats …) en 3ème année du tiers temps serait la suite cohérente de la journée du 17 novembre 2016 qui portait sur l’installation du projet. Cette journée permettrait aux apprenants des différentes filières de participer à la restitution du travail fourni et de faire bénéficier l’ensemble de la profession des études réalisisées.


Thématique principale

Diversification-installation en agriculture

Thématique secondaire

Agriculture et agro-écologie

Identification

Centre constitutif concerné

LEGTA Antibes

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement

Lycée Horticole d’Antibes 1285, Avenue Jules Grec - BP 89 06602 ANTIBES CEDEX Tél. : 04 92 91 44 44 fax. : 04 92 91 44 45 Mail : legta.antibes@educagri.fr    

Nom du responsable du dossier

Monsieur Nicolas Bourgeois, Alexandra Milliet et Madame Catherine Fontana

Fonction du responsable du dossier

Monsieur Bourgeois Directeur de l'EPL Madame Milliet proviseure adjoint, Madame Fontana directrice d'exploitation

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction

nicolas.bourgeois@educagri.fr alexandra.milliet@educagri.fr catherine.fontana@educagri.fr (tel.: 04 92 91 44 40)

Nom du chargé de projet

Odile QUENOT

Fonction du chargé de projet

PCEA Agronomie, Sciences et Techniques Horticoles auprès des classes de BTS Production Horticole et Bac Production Horticole

Coordonnées du chargé de projet

Odile QUENOT odile.quenot@educagri.fr 06 74 72 09 57

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

L’agroforesterie désigne des pratiques, nouvelles ou historiques, associant arbres, cultures et-ou animaux sur une même parcelle agricole, en bordure ou en plein champ. Le projet « Valorisation de petites surfaces agricoles méditerranéennes grâce à l'agroforesterie en AB » est lié aux attentes et possibilités de notre territoire.  Dans le 06, face à la pression foncière et à la typologie du territoire (relief accidenté en dehors de la bande côtière) l’agroforesterie par l’association des cultures permettrait une meilleure valorisation de l’espace tout en offrant une réponse adaptée aux orientations stratégiques actuelles (agro-écologie, production en AB, biodiversité, zone agricole dans un site urbain, vente de proximité)



1. Les arbres fruitiers



Le climat local d’Antibes a permis de nous orienter vers des productions typiquement méditerranéennes voire des choix liés aux terroirs et au savoir faire local (agrumiculture, oliveraie)



Un travail collectif avec les différents centres constitutifs de l’établissement, et des partenaires extérieurs (Chambre d’Agriculture, INRA, CREAT, Agribio…) a été mené et a permis la mise en place des arbres



Agrumes, avocatiers, grenadiers, amandiers et oliviers (collection patrimoniale locale) ont formé 5 rangées disposées N/S et espacées de 10 m avec 3 à 5 m entre les arbres selon les essences



Opérations menées




  • Paillage avec des toiles de jute de l’entreprise Malongo

  • Mise en place d’un deuxième drain

  • Amendement et fertilisation

  • Protection contre le gel des agrumes et avocatiers avec P30

  • Tuteurage et entretien

  • Désherbage et débroussaillage



Objectif pédagogique




  • Travaux pratiques et dirigés avec les classes du CFPPA et du lycée des filières production et aménagement paysager

  • Analyse de l’intérêt du système agroforestier et biodiversité avec classes de STAV, Bac pro PH et BTS PH

  • Construction plan de plantation à la l'aide de tachéomètre et/ou theodolite BTS AP



Résultats




  • Bonne reprise globale des arbres même si des remplacements d’arbres ont été nécessaires (liés plantation/climat/dégradations)

  • En conversion AB jusqu’à mai 2019

  • Non productifs



 



2. Mise en culture entre les fruitiers



Pour une meilleure répartition des activités, 4 zones sont répertoriées en inter-culture des fruitiers avec 1 ou plusieurs formateurs/enseignants référents par zone



Zone 1 : plantes médicinales



Objectif : Etudier l’intérêt de plantes médicinales en AB sur le territoire et en agroforesterie



Pédagogie : Pluridisciplinarité avec BTS PH1et2




  • Engrais vert (avoine + vesce d’hiver) à l’automne

  • Plantation plantes médicinales mai-juin 2018 (plantain majeur, ortie, sauge officinale, thym vulgaire, coquelicot…)

  • En lien avec l’entreprise Arkopharma et un botaniste Italien



Résultat récolte attendue en septembre



Zone 2 : fleurs comestibles



Objectif : planter des fleurs comestibles pour dégustation et mise en valeur du projet INTERREG ANTEA avec l’Italie



Pédagogie : CAPA MA apprentis et stagiaires



Opérations




  • Semis sous serre

  • Préparation du sol avec apport de compost et travail sur butte

  • Plantation échelonnée

  • Variétés testés ; pensée, bleuet, capucine, soucis, mauve, bourrache…



Résultat : culture adaptée aux terrains difficiles compacts, en production printanière, non irriguée cette année. Bons rendements et bonne qualité globale. Pas de valorisation commerciale.



 



Zone 3 et 4: maraîchage



Objectif : Mettre en production des légumes en conversion AB  pour vendre auprès de la cantine de l’EPL



Pédagogie : BP REA mis en autonomie sur zone 4



BTS PH1et2 et 1ère et term BAC pro, travaux pratiques et dirigés (rotation)



Opérations




  • Semis sous serre

  • Préparation du sol avec apport de compost et travail sur butte ou sans compost et sans butte avec amendement organique commercial

  • Plantation échelonnée



Résultat



Mise en culture satisfaisante, développement d’adventices pas toujours maîtrisé, débouché vers notre cantine faible (peu de demande)



3.  Haie gourmande



Une haie gourmande composés d’arbres et arbustes à fruits comestibles a vu le jour en bordure de parcelle dans le cadre d’un projet Activ ta terre de la CASA. Ce modèle a été repris avec la mise en place de 2 haies gourmandes sur le territoire de la CASA en lien avec un collège et un centre aéré.



4. Implication pédagogique



L’agroforesterie est un point de convergence des différents centres et filières: apprenants et enseignants/formateurs du lycée et du CFPPA s'y retrouvent pour des travaux pratiques, dirigés ou des observations. Les élèves et étudiants se sentent concernées par le projet agroforesterie et participent volontiers à la diversité des opérations menées sur la parcelle.



Citons du CFPPA : BP REA, CAPA MA  1 et 2 apprentis et stagiaires



Citons du lycée : BTS PH1 et 2, Bac pro PH 1 et 2, CAP jardinier paysagiste 1 et 2, Bac pro AP 1 et 2, BTS AP 1 et 2.



5. Partenaires



Plusieurs partenaires participent au projet aussi bien des partenaires institutionnels (Chambre d'Agriculture, INRA, CREAT, CASA…) que privés (Arkopharma, producteurs agrumes …)



 + mise en oeuvre du projet INTERREG ANTEA fleurs comestibles



 


1

6150


Rapport

Résumé grand public

Ce projet agroforesterie initié en 2015 sur 5000m² par l'obtention d'un CASDAR TAE poursuit son évolution. Il est parfaitement adapté aux attentes du territoire et propose aux agriculteurs de produire une gamme diversiée associant fruits, légumes, PPAM et/ou fleurs comestibles sur des surfaces adaptées aux contraintes du territoire et aux orientations agro-écologiques (pression foncière, pratiques agro-écologiques, production en AB, circuit court...)



L'ensemble de la production (fruits, légumes, PPAM, fleurs comestibles) a obtenu la certification AB depuis mai 2019 (Ecocert)



1. Choix des cultures

1.1. Les arbres fruitiers

Il a été choisi des essences méditerranéennes: agrumes, avocatiers, grenadiers, amandiers et oliviers (collection patrimoniale locale) placées en 5 rangées disposées N/S et espacées de 10 m avec 3 à 5 m entre les arbres selon les essences.



La bonne évolution des fruitiers conforte nos choix. Toutefois une protection contre le gel à l'aide d'un P30 a été nécessaire pour protéger les avocatiers et les agrumes. Nous débutons la troisième année après plantation, on espère récolter des amandes fraiches et quelques grenadiers.



Aucun traitement sanitaire n'est réalisé, même si nous observons la présence de quelques bio-agresseurs. La montée en puissance de la production fruitière va nous amener à être plus vigilant quant au suivi des dégâts.



1.2. Zones entre les fruitiers

Pour une meilleure répartition des activités, 4 zones sont répertoriées en inter-culture des fruitiers avec 1 ou plusieurs formateurs/enseignants référents par zone




  • Zone 1 : PPAM en lien avec demande du territoire des Alpes maritimes



               - plantes médicinales avec Arkopharma à Carros et le Gattilier à Valderoure,



                - plantes aromatiques pour un grand restaurant de proximité et nos paniers



                - plantes à parfum en lien avec l'obtention par Grasse de la reconnaissance de son savoir faire sur les plantes à parfum par le patrimoine mondial de l'UNESCO




  • Zone 2 : fleurs comestibles.



Expérimentation avec INTERREG ANTEA avec Italie pour le développement du marché des plantes comestibles sur le territoire. Stratégie de niche.




  • Zone 3 et 4: maraîchage



Produire des légumes en circuit court pour approvisionner les cantines, les paniers et légumes vendus sur notre serre de vente. Une collègue lance la construction d'un nouveau projet alimentaire territorial en se basant sur les circuitrs courts.



1.3. Haie gourmande

Un projet Activ ta terre de la CASA a permis de construire et de développer notre haie gourmande en bordure de parcelle. Ce modèle est d'ailleurs repris avec la mise en place de haies gourmandes sur le territoire de la CASA.



2. Implication pédagogique



La parcelle agroforesterie située au coeur de l'établissement reste un point convergence des différents centres et filières: apprenants et enseignants/formateurs lycée et CFPPA s'y retrouvent pour des travaux pratiques, dirigés ou des observations.



Sa gestion repose presque entièrement sur la pédagogie et le tiers temps même si exploitation participe à certaines activités (ex récolte)



Les 4 zones en inter-culture des fruitiers ont continué à fonctionner de façon semblable à l'année dernière avec la participation des classes à l'ensemble des opérations menées de la préparation du terrain, semis en serre de multiplication, plantation.... à la récolte.




  • Zone 1: Projet Plantes médicinales porté avec enseignants lycée (ESC, Biologie, STH, Agronomie, Agro-équipement) pour BTS PH, STAV, Bac pro PH et formateurs CS PPAM CFPPA (ouverture de nouvelle formation mai 2019)

  • Zone 2: Projet Fleurs comestibles porté par formateur CFPPA avec CAPA MA stagiaires adultes et apprentis

  • Zone 3 et 4: Maraichage cantine porté par enseignants STH lycée avec BTS PH, BAC PRO et formateurs BP REA CFPPA



La croissance des arbres et la diversité des essences permettent d'augmenter les démonstrations de taille jusqu'ici peu développées dans les formations avec:




  • Classes aménagements paysagers et production horticole du lycée 

  • Formations courtes "taille" pour adulte et BP REA du CFPPA



Les élèves et étudiants se sentent concernées par le projet agroforesterie et participent volontiers à la diversité des opérations menées sur la parcelle.





3. Partenaires




  • INRA Sophia Antipolis UMT Fiorimed est très impliqué dans le projet (participation au COPIL, intervention auprès des étudiants sur bio-agresseurs agroforesterie....)

  • Agribio 06 lors de la foire bio (animation sur agroforesterie)

  • CASA partenaire sur la haie gourmande (aide financière en échange de la participation à l'installation de haie gourmande pour la CASA)

  • Mycophyto start-up mycorhization: expérimentation sur rosiers centifolia plantation juin 2019 sur parcelle

  • Chambre agriculture suivi technique



En conclusion si l'agroforesterie propose un système innovant, moteur pour l'établissment, l'évaluation économique (rentabilité du système) et technique (étude de l'interaction arbres et légumes) de ce système s'inscrit sur le temps long. A suivre...


2

6150