Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

9èmes rencontres - Ensemble, cultivons la transition : produire et transformer autrement dans les EPL

Le livret des 9èmes rencontres
Télécharger le programme

A Besançon, les DEA et DAT ont cultivé la transition !

« Ensemble, cultivons la transition – Produire et transformer autrement dans les EPL et les territoires », tel était le thème des neuvièmes rencontres des Directeurs d’exploitations agricoles (DEA) et des Directeurs d’ateliers technologiques (DAT) de l’enseignement agricole. Retour sur l’événement qui s’est tenu au lycée de Dannemarie-sur-Crète dans le Doubs, du mardi 12 au jeudi 14 avril 2016…

Guidés par un programme laissant une grande place aux échanges, les 250 participants – DEA et DAT mais aussi "tiers-temps*", chefs de projet de partenariat*, chargés de mission "Animation et développement du territoire" (ADT) et du Dispositif national d’appui (DNA) à l’enseignement agricole (EA), animateurs de réseau thématique, inspecteurs et représentants de la DGER - ont approfondi ensemble la question de la transition vers l’agro-écologie des exploitations agricole et ateliers technologiques de l’enseignement agricole (EA).

Mardi après-midi, après une ouverture des plus dynamiques : une scénette mettant en scène un conflit sur la gestion du pâturage et jouée par une troupe de théâtre amateur du Doubs*, André Blouet de l’INRA de Mirecourt - dont l’élevage laitier est passé en système herbager bio – a fait un exposé sur la gestion des transitions. Une table ronde a permis de s’attarder sur la mise en œuvre de la transition sur deux exploitations de lycée.

Mercredi, les 31 ateliers animés selon la méthode de l’accélérateur de projet ont récolté un franc succès ! Le principe : permettre à un DEA ou DAT d’exposer une situation problème à ses pairs qui lui proposent alors des solutions, qu’il retiendra ou non dans son plan d’action. Les visites des exploitations de Dannemarie-sur-Crête, Vesoul et Valdoie, de la ferme équestre de Mancy-Lons le Saunier et de l’atelier de transformation laitière de Mamirolle ont ensuite permis aux participants de prendre le pouls de la transition agro-écologique dans les exploitations agricoles et atelier technologique de la région. Les échanges se sont poursuivis sous forme de forum autour des posters présentant 20 projets lauréats de l’appel à projets « Transition agro-écologique des exploitations agricoles et des ateliers technologiques de l’enseignement agricole » 2014-2015.

Jeudi matin, l’exposé de Jean-Marie Morin (co-animateur du réseau DGER Formabio*), de retour d’une mission en Outre-mer, et la table ronde qui l’a suivi - en présence de deux autres animateurs de réseau et des DEA des EPL de Coconi (Mayotte), Saint-Paul (La Réunion) et de la Guadeloupe - a quant à elle permis de faire un focus sur la transition des exploitations des DROM-COM. L‘intervention de Thierry Doré (INRA – Agroparistech) a reposé les questions de l’autonomie des systèmes et de la nécessaire co-construction des innovations entre agriculteurs et chercheurs. Enfin, Mireille Riou-Canals, Directrice générale de l’enseignement et de la recherche, a conclu en rappelant le rôle central confié aux exploitations et ateliers technologiques dans la transition vers l’agro-écologie.

Deux idées fortes à retenir de ce rassemblement ? Echange et co-construction. Continuons à les faire pousser dans le réseau de l’enseignement agricole !

Avril 2016 - Amélie Bresson, chargée de mission "Agriculture, territoire et circuits courts" à la Bergerie nationale de Rambouillet.