Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Les résultats à mi-parcours: 2009-2012

En testant des hypothèses agronomiques sur 42 exploitations de l’enseignement agricoles entre 2009 et 2012, L’action 16 a contribué à faire évoluer les pratiques agricoles vers des systèmes de culture de plus en plus économes en produits phytosanitaires.

Cet effet s’est également traduit au niveau de l’exploitation par une amélioration des trois piliers de l’agriculture durable : agroécologie, social et économie.

Les stratégies innovantes

Les stratégies d’innovation en systèmes de culture s’appuient sur des axes et des leviers agronomiques qui se combinent entre eux pour réduire au mieux le niveau de consommation des produits phytosanitaires. En moyenne, chaque exploitation a développé 7,3 leviers (variabilité de 2 à 14).

Le nombre de leviers est plus élevé en cultures annuelles avec une stratégie de re-conception qu’en cultures pérennes où les leviers sont liés à des stratégies d’efficience et de substitution (5 leviers mobilisés) ou qu’en horticulture sous serre (2 leviers mobilisés).

Les principaux leviers utilisés sont résumés ci-dessous.

Les systèmes de cultures

128 systèmes de cultures (SdC) qui se répartissent autour de six productions ont été identifiés.

Le classement des SdC repose sur l’analyse de l’IFT moyen 2009/2012 ou 2010/2012 par rapport à un IFT de référence DEPHY 2012. Cela permet de définir cinq classes :

  • Les systèmes "zéro pesticides", en grandes cultures et polyculture élevage.
  • Les systèmes très économes avec un IFT conforme à l’objectif Ecophyto soit – 50 %.
  • Les systèmes économes avec un IFT compris entre – 30 et – 50 % par rapport à la référence.
  • Les systèmes peu ou pas économes avec un IFT supérieur à – 30 % par rapport à la référence.
  • Les systèmes susceptibles d’être économes mais dont les données sont encore incomplètes.

Le schéma ci-dessous montre la distribution des SdC dans les classes présentées précédemment.

L'évolution des IFT des systèmes de cultures

Le graphique ci-dessous (en base 100) montre l'évolution de l'IFT des systèmes de culture engagés dans l'action 16.

  • En bleu, l’IFT de référence DEPHY 2012 fourni par le réseau FERME.
  • En vert, l’IFT initial qui était déjà meilleur que la référence DEPHY.
  • En violet, une moyenne des IFT sur trois ans dans les systèmes de culture économes (SdCE) hors AB : 20 systèmes en grandes cultures, 12 en polyculture élevage et 8 en viticulture.

On peut donc constater, qu'en moyenne, les SdC ont réduit leur IFT au-delà de l'objectif 2018.

  • -54% pour les SdC grandes cultures
  • -70% pour les SdC polyculture-élevage
  • -52% pour lesq ScD viticulture