Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

La performance énergétique des exploitations

La consommation directe d’énergie (fioul, électricité...) par l’agriculture représente 2 % de la consommation française mais 6 % en moyenne des charges d’exploitations. S’y ajoutent les consommations indirectes liées aux engrais, à l’alimentation animale... Réduire la consommation d’énergie fossile, promouvoir les énergies renouvelables (biogaz, solaire...) participent d’un modèle agricole durable conjuguant santé économique des entreprises et respect de l’environnement. Un double objectif poursuivi par le plan performance énergétique (PPE) pour atteindre un taux de 30 % d’exploitations agricoles à faible dépendance énergétique d’ici 2013.

 

 

Le plan performance énergétique (PPE) du ministère de l’agriculture a pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique globale des exploitations agricoles. Il bénéficie de l’engagement de partenaires, notamment du secteur énergétique.

 

Le plan performance énergétique se fonde sur un large développement des diagnostics de performance énergétique des exploitations. Dans chaque exploitation seront identifiées les améliorations possibles (économies d’énergie, modifications des pratiques agricoles). Seront également détectées les possibilités de produire des énergies renouvelables. Les pratiques permettant de réduire la consommation (réglages des tracteurs, conduite économe) seront encouragées. Les équipements utilisant moins d’énergie seront promus. Ce plan sera complété par de la recherche et de l’innovation.

 

 

Les 8 axes du plan performance énergétique 2009-20013

  • Mieux évaluer le bilan énergétique des exploitations agricoles.Diffuser massivement les diagnostics d’énergie.
  • Améliorer l’efficacité énergétique de l’agroéquipement.
  • Améliorer l’efficacité énergétique des productions agricoles.
  • Promouvoir la production d’énergies renouvelables.
  • Prendre en compte les spécificités des DOM.
  • Promouvoir la recherche et l’innovation.
  • Organiser le suivi national du plan et sa déclinaison territoriale et communiquer sur l’amélioration de la performance énergétique.