Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

L'agroforesterie, clé d'entrée de l'EPL et du territoire dans la transition agroécologique.

Etablissement

EPL Saint Yrieix La Perche

Description du projet
Janvier 2016 marque l’arrivée d’un nouveau directeur d’exploitation, Marc Bassery, désireux d’accélérer la transition de l’exploitation vers l’agro-écologie. L’un des principaux projets est de mettre en place une parcelle en agroforesterie qui associerait des châtaigniers avec le pâturage du troupeau de vaches limousines de l’exploitation, deux productions emblématiques du Limousin, ou avec une culture. Cette parcelle sera intégrée dans une rotation longue de type 5 ans minimum de prairie riche en légumineuses – 1 à 3 ans de céréales.
L’agroforesterie est actuellement en développement dans le pays de Saint-Yrieix-la-Perche avec notamment un GIEE qui lui est dédié (Agroforeveri), financé par le Casdar « mobilisation collective pour l’agro-écologie ». L’EPL, représenté par le CFPPA, fait d’ailleurs partie du comité de pilotage du GIEE. La réflexion liée à la mise en place d’une parcelle en agroforesterie a déjà commencé, l’équipe de direction et les enseignants d’agronomie ont participé à des réunions techniques et à des visites d’exploitation en lien avec le sujet.
La présence d’une parcelle en agroforesterie permettrait aux apprenants d’avoir un support pédagogique sur lequel ils pourront travailler avec leurs enseignants. Concernant les apprenants du lycée, cette parcelle constituera un support d’étude privilégié. Dans tous les référentiels, il est mentionné l’étude de systèmes innovants. Pour les BTSA GDEA et la filière agroéquipement, cette parcelle permettra d’étudier l’impact des arbres sur le rendement des cultures et les adaptations du matériel agricole à mettre en place. Pour la filière productions animales, il sera possible d’étudier avec eux les bienfaits de l’arbre sur les animaux, de réfléchir à la mise en place de clôtures complexes assurant la protection des arbres tout en permettant le pâturage et l’entretien de la parcelle. Enfin, cette parcelle permettrait aux apprenants du CFPPA d’avoir un support pédagogique dans le cadre de l’UCARE « développer l’agroforesterie sur les exploitations », dont le CFPPA a récemment reçu l’habilitation.
Différents suivis pourront être faits, comme par exemple, les modifications de composition de sol, l’évolution des rendements des cultures présentes sous les arbres, les bienfaits des arbres sur les animaux dans le cas d’un pâturage ou encore l’évolution de la présence de bio-agresseurs et d’auxiliaires sur les cultures. Ces suivis seront bien sûr réalisés autant que possible en y associant les apprenants. Ils commenceront avant l’implantation de la parcelle afin d’avoir un témoin puis seront poursuivis tout au long du développement des arbres. Des partenariats avec les Chambres d’agriculture ou encore avec les CIVAM pourront être mis en place afin de communiquer au maximum sur les résultats issus des suivis réalisés sur la parcelle. Cela permettra également de mettre en place des rencontres avec les professionnels et les particuliers du secteur pour leur faire découvrir l’agroforesterie ainsi que les méthodes de gestion de la parcelle.
Le pâturage tournant accéléré sera développé sur la parcelle en agroforesterie. L’implantation des arbres sera réfléchie de façon à faciliter la mise en place de paddocks. Lorsque la prairie aura une baisse de production, il sera possible d’implanter une céréale sous les arbres.
Ce projet fait partie intégrante du projet d’exploitation du lycée, est en accord avec le Programme Régional Enseigner à Produire Autrement du Limousin et permet de répondre aux objectifs de la note de service pour la transition agro-écologique des exploitations agricoles (étape vers l’obtention de la certification HVE, système innovant permettant de réduire les intrants, augmentation de la part de SIE, renforcement de la complémentarité animal-végétal, association de cultures pérennes avec d’autres systèmes de production).
Cette parcelle « témoin » devrait être à l’origine du développement de l’agroforesterie sur l’exploitation et s’étendre à l’avenir sur plusieurs parcelles. Elle permettra également de faire le lien avec les autres actions prévues au projet d’exploitation, tel que développer l’apiculture, favoriser la biodiversité et développer l’autonomie alimentaire en y associant le pâturage tournant. En développant ce projet inscrit dans une dynamique de territoire, l’EPL a à cœur de promouvoir en premier lieu l’agroforesterie et ses bienfaits potentiels mais plus largement l’agroécologie auprès des apprenants et des professionnels.


Thématique principale

Agriculture et agro-écologie

Thématique secondaire

Déclinaison des programmes d'actions du projet agro-écologique pour la France

Identification

Centre constitutif concerné

Exploitation agricole de La Faye St Yrieix

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
La Faye 87500 SAINT YRIEIX LA PERCHE 05 55 75 70 00
Nom du responsable du dossier

Benoît DIELTIENS

Fonction du responsable du dossier

Directeur de l’EPLEFPA de Saint Yrieix la Perche

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Benoît DIELTIENS EPLEFPA Saint Yrieix la Perche La Faye 87500 SAINT YRIEIX LA PERCHE benoit.dieltiens@educagri.fr 05 55 75 70 00
Nom du chargé de projet

Delphine POUIL

Fonction du chargé de projet

Enseignante en productions végétales

Coordonnées du chargé de projet
Delphine POUIL LPA André GUILLAUMIN La Faye 87500 SAINT YRIEIX LA PERCHE delphine.pouil@educagri.fr 05 55 75 70 00

Déclaration d'intention


Rapport

Résumé grand public

L'exploitation agricole de la Faye est située dans la région Nouvelle Aquitaine, à la limite du Limousin et du Périgord. SItuée à 400 m d'altitude, sur des sols sableux des "premiers plateaux" du massif central, elle combine les 3 productions majeures de sa petite région agricole : élevage de vaches allaitantes limousines, verger de pommes et troupeau ovin. 4 personnes y travaillent à plein temps (+ le directeur d'exploitation), avec le renfort de saisonniers (environ 2 ETP) pour les chantiers spécifiques liés au verger.



Désireuse de s'engager dans une transition agro-écologique de son système de production, pour en faire bénéficier les acteurs du territoire et les apprenants, elle a placé au coeur de cette transition un projet agroforestier. Il s'agit de réfléchir aux enjeux et bénéfices de la place de l'arbre dans ce système de production.



Aujourd'hui 3 différents projets agroforestiers sont envisagés dans cette direction :



- le premier est d'associer l'arbre emblématique du territoire "Limousin", le châtaignier, aux prairies fauchées et pâturées. Les plantations se font en verger faible densité, avec des lignes distantes de 40m et des distances entre arbres sur la lignes de 9m. Ainsi les prairies sont amenées à combiner 2 productions : l'herbe par fauche et pâture, et la production des chataignes de type "marrons" (gros calibre, et sans cloison dans le fruit). Dans l'attente de la production qui débutera dans 6-8 ans, il s'agit de bien proteger les arbres des animaux. Pour cela, 3 différents systèmes sont mis en place et vont être testés (2 en clôture électrique et un troisième en protection mécanique).



- le second est d'entourer les vergers par des haies arbustives à triple usage : un but de production de fleurs intéressantes pour les abeilles (arbres et arbustes mellifères), un refuge pour la biodiversité, notamment pour une faune auxiliaire, mais aussi pour limiter la dérive des goutelettes lors des traitements.



- le troisième est de planter autour des prairies des alignements d'arbres pour l'ombre (bien être des animaux en été) et aussi étudier le complément en fourrage réalisé par les feuilles d'arbres consommées par les animaux (appétence, quantités consommées, valeurs alimentaires). Ainsi, seront recrées des haies dans des ensembles parcellaires qui peuvent aujourd'hui faire parfois plusieurs dizaines d'hectares sans un seul arbre.



L'ensemble du projet a pour but de sensibiliser les élèves et stagiaires adultes du lycée, mais aussi les acteurs du territoire (agriculteurs, éleveurs, techniciens, élus, scolaires extérieurs) :



Pour les élèves du lycée, la sensibilisation passe par la réalisation concrète des travaux et leur suivi dans le temps : calculs des temps de travail, observation des croissance des arbres, suivi de la biodiversité (vers de terre, insectes auxiliaires, flore...), mesure des effets sur la production d'herbe, bilan économique des parcelles agroforestières.



Pour les publics extérieurs, les années qui suivent les plantations permettront d'organiser des journées de visites pour expliquer, la démarche, voir l'état d'avancement des plantations, et echanger sur les approches agronomiques, écologiques et économiques.



Si ce projet vous interesse, n'hésitez pas à nous contacter  :



Delphine POUIL



La Faye

87500 SAINT YRIEIX LA PERCHE

05 55 75 70 00



Rapport

Résumé grand public

L'exploitation agricole de l'EPL de Saint Yrieix la Perche est située au sud de la Haute-Vienne, à la frontière de la Dordogne et au cœur de la production de pommes AOP Golden du Limousin et de la vache Limousine. L'exploitation, bien ancrée dans son territoire a ainsi trois ateliers de production :



- arboriculture avec de la Golden et des châtaigniers, arbre emblématique du Limousin,



- élevage bovin Limousin avec engraissement,



- élevage ovin.



Longtemps conduite de façon conventionnelle, le changement de directeur d'exploitation il y a trois ans a permis d'initier la transition agroécologique de l'exploitation. C'est dans ce cadre que le projet agroforestier a vu le jour.



Dans un premier temps, il a été consacré à la plantation de châtaigniers sur 5ha en associant le pâturage des bovins principalement. Ce projet a permis à l'exploitation d'intégrer le GIEE local Agroforeverie dédié à l'agroforesterie châtaignier-élevage. Une haie de châtaigniers a également été plantée sur une parcelle, à la demande de la Chambre d'Agriculture, pour pouvoir comparer les deux modes de production.



La première année du projet a ainsi été consacrée à l'étude du projet, la commande des plants, la plantation, la protection des arbres avec trois modalités de protection :



- protection sur le rang avec fil électrique,



- protection individuelle de chaque arbre avec fil électrique,



- protection individuelle de chaque arbre avec fil barbelé.



Sur cette parcelle est mis en place le pâturage tournant. Une réflexion, améliorée la deuxième année du projet, a donc été menée pour assurer le découpage des parcelles en tenant compte des protections électriques existantes.



Un suivi des arbres plantés l'an dernier a aussi été réalisé et les arbres défectueux remplacés.



Toutes ces étapes se sont faites avec l'implication des apprenants de l'établissement : 2nde pro Production PV et PA, bac pro CGEA, bac pro AE et BTSA GDEA. Les 4èmes ont aussi participé à une séance de plantation, ce qui a permis de les sensibiliser.



Le projet a pu également être support de formation pour les stagiaires du CFPPA à travers les formations en arboriculture et l'UCARE Agroforesterie.



Dans un second temps, le projet agroforestier a évolué. Au cours de la première année de projet, l'exploitation du lycée, en partenariat avec la coopérative fruitière locale LIMDOR, a souhaité mettre en place des haies autour des parcelles en verger, à la fois pour limiter la dérive mais également pour favoriser la biodiversité. Ainsi, 450 m de haies ont été plantées et paillées, toujours en associant les apprenants aux travaux.



Les enseignants et le DEA ont participé durant ces deux années à différentes formations sur de l'agroforesterie, à l'assemblée générale du RMT agroforesterie et aux séminaires liés au CASDAR Arbele. Cette implication a permis de faire évoluer le projet et de passer d'un simple projet agroforestier en lien avec son territoire (GIEE) à un projet plus global, intégrant plusieurs formes d'agroforesterie et redonnant une place à l'arbre dans un système à productions multiples, dans lequel l'arbre avait été effacé.



C'est ainsi que dans un troisième temps, la plantation de haies à vocation ombre et fourrage a été évoquée. Cette action, étudiée et chiffrée avec les élèves de 2nde pro Productions l'année dernière, a vu le jour cette année. 1000m linéaires de haie ont été plantés, en s'appuyant sur les recherches de l'INRA de Lusignan pour le choix des espèces. Leur emplacement a été réfléchi en associant activement les salariés de l'exploitation, cela dans le but d'offrir de l'ombre aux animaux sur un maximum de parcelles. Toutes ces haies ont également été protégées pour pouvoir y associer le pâturage.



La participation réelle des élèves aux différentes actions les sensibilise à ces pratiques et leur permet :



- d'avoir une entrée concrète dans l'agroécologie, en prenant également en compte le bien-être animal,



- d'étudier les pistes possibles d'adaptation et d'évolution des systèmes actuels dans un contexte de changement climatique fort.



La troisième année du projet doit maintenant être consacrée à la diffusion du projet à travers différentes actions de communication. Deux panneaux de présentation de la plantation intraparcellaire ont déjà été réalisés et mis en place au sein de l'exploitation. La diffusion doit maintenant être plus large : public professionnel pour les données techniques, publics particuliers et scolaires pour la sensibilisation à l'agroécologie et à l'agroforesterie. Cela passera par la réalisation d'une ou deux journées de démonstration et par la réalisation de documents techniques.



Pour s'assurer une large diffusion, développer le projet et le faire perdurer, les partenariats devront être renforcés : Chambre d'Agriculture, CIVAM, INRA, coopératives fruitières et autres nouveaux partenaires à développer.



Si ce projet vous intéresse, n'hésitez pas à contacter l'établissement : EPLEFPA La Faye, La Faye, 87500 SAINT YRIEIX LA PERCHE



responsable de projet : Delphine POUIL