Projet d'animation et de développement des territoires des établissements publics de l'enseignement agricole

Description

Titre du projet

Développer et diffuser des pratiques agricoles durables pour la santé, la qualité et le territoire.

Etablissement

EPL Saint Yrieix La Perche

Description du projet
L'objectif est de valoriser l'exploitation agricole de l'EPLEFPA comme outil pédagogique innovant pour tester et promouvoir des pratiques agricoles durables, adaptées aux productions du Limousin, avec une recherche accrue d’autonomie, dans le prolongement du plan Ecophyto 2018. Nos filières agricoles et laboratoire et notre nouveau BTSA GDEA prendront part à la réflexion sur la santé, la qualité des produits, leur commercialisation de proximité, tout en participant à de nouveaux échanges avec les professionnels du territoire. La réduction de l'usage des produits phytopharmaceutiques et la promotion du développement durable contribuent à la santé humaine par la qualité des productions alimentaires et de l’environnement. Le projet vise à promouvoir des pratiques agricoles innovantes, durables, économiquement, écologiquement et socialement performantes. Il s'appuie sur :
- le programme national pour la santé,
- la circulaire pour l'émergence et la diffusion de pratiques agricoles durables,
- le PREA, le PRALIM, le PRAD et la politique de la Région pour une agriculture durable et de qualité,
- la stratégie régionale partagée d'approvisionnement de la restauration des lycées en circuits de proximité,
- la stratégie de développement local basée sur la santé et la nutrition,
- les pôles de compétences de l'EPL.
1) Accompagner l'implantation d'un verger bio:
2)Etudier et analyser la gestion de l'eau sur l'EA (besoins/moyens)
3) Analyser et compléter des données comparatives techniques, agronomiques et économiques déjà existantes sur l'EA et les diffuser
4) Associer la démarche Ecophyto
5) Associer les apprenants à la conception, la mise en oeuvre et la diffusion (Terminales Bac Pro et BTS)
6) Créer un réseau de partenaires locaux
7) Mettre en place un comité de pilotage Faire participer les apprenants et les enseignants à la réalisation des objctifs et à l'analyse des résultats
Informer l'équipe enseignante des réalisations sur l'EA
Informer l'ensemble de la communauté éducative par l'intermédiaire du "petit journal" écrit par les apprenants

Thématique principale

Thématique secondaire

Diversification-installation en agriculture

Identification

Centre constitutif concerné

LPA Saint Yrieix La Perche

Adresse et numéro de téléphone de l'établissement
Domaine de la Faye 87500 Saint-Yrieix la Perche 05 55 75 70 00
Nom du responsable du dossier

Christian VIRLOJEUX

Fonction du responsable du dossier

Coordonnées du responsable du dossier au sein de l'équipe de direction
Directeur de l'EPLEFPA téléphone : 05 55 75 70 00 télécopie : 05 55 75 70 10 courriel : christian.virlojeux@educagri.fr
Nom du chargé de projet

Tronche Lucienne

Fonction du chargé de projet

Enseignante en économie au LPA André GUILLAUMIN

Coordonnées du chargé de projet
LPA André GUILLAUMIN Domaine de la Faye 87500 Saint-Yrieix la Perche

Projet rédigé


Rapport

Résumé grand public
L'orientation agro-écologique de l'EA est aujourd'hui une réalité. Elle se traduit par les différents projets qu'elle met en place:
- Le projet d'exploitation orienté vers la santé et la sécurité au travail, le bien être animal et l'autonomie par la réduction des intrants dans une percepective de durabilité sociale, économique et environnementale
- La reconduction du plan Eco-Phyto
- La création d'un verger bio
- L'implication dans la transition agro-écologique en lien avec le PREA.
- Les visites techniques ou les expérimentations qui permettent d'étudier des méthodes nouvelles de conduite des végétaux ou des animaux et d'échanger sur des pratiques différentes.
Soutenue et reconnue par les professionnels, elle est un support important pour l'équipe pédagogique afin d'enseigner à produire autrement

Rapport

Résumé grand public
Le développement durable occupe une place de plus en plus importante dans la société et nous devons de plus en plus nous en préoccuper. Dans ce cadre, le lycée a décidé de s'engager dans une dynamique visant à mettre en place et diffuser des pratiques agricoles durables que ce soit auprès des apprenants mais aussi des professionnels. Différentes actions ont été mises en place cette année afin de répondre à cet objectif :
- Réalisation d'un diagnostic de durabilité (IDEA) sur l'exploitation agricole. Ce diagnostic a été réalisé en impliquant les élèves. Cet exercice fait partie intégrante de leur programme.
- Lancement de la participation du lycée au PSHF (plan structurel herbe et fourrage) porté par la Chambre régionale d'agriculture du Limousin. L'objectif de ce plan est de mieux optimiser l'herbe et de diminuer le recours à l'ensilage de maïs. Des actions ont été programmées avec le soutien technique de la Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne. Elles commenceront à la rentrée 2015. Les élèves seront impliqués dans ces actions, notamment en participant à l'optimisation de la gestion du pâturage tournant ou encore en réalisant des diagnostics prairiaux.
- une intervention sur le développement durable a également été organisée. Cette intervention était proposée par EDF. Ce type d'intervention sera probablement renouvelé.

Des actions sont en cours de réflexion et se mettront en place pour l'année scolaire 2015-2016 :
- participation du lycée au BSV (bulletin de santé du végétal). Les élèves, encadrés par leurs professeurs d'agronomie, iront suivre des parcelles de blé et de maïs.
- optimisation de la fertilisation azotée sur l'exploitation : réalisation de bilans azotés et de diagnostic de fertilisation grâce à l'outil JUBIL.

Ces actions associent à chaque fois les apprenants. Elles permettront également une diffusion auprès des professionnels en organisant par exemple des journées techniques.
Ceci pourra également se faire sur le verger bio, implanté en janvier 2015. Celui-ci a été implanté sous l'impulsion de la coopérative Limdor et par une volonté de diversification. Nous pouvons également compter sur l'appui technique d'Invenio, un centre de recherche et d'expérimentation basé sur l'exploitation du lycée.

Ce projet a permis d'entrer en contact avec de nombreux partenaires présents sur le territoire : Chambre régionale d'agriculture du Limousin, Chambre départementale d'agriculture de la Haute-Vienne, Invenio et Limdor. Le CIIRPO pourrait également devenir partenaire l'année prochaine. En effet, il souhaite mettre en place un partenariat avec le lycée (comme avec de nombreux autres lycée) afin d'échanger sur les données techniques sur le troupeau ovin et pourquoi pas mettre en place des expérimentations.

Rapport

Résumé grand public
Projets réalisés ou en cours de réalisation

Le tiers temps a permis de mettre en place un certain nombre d’actions en lien avec l’exploitation et en y associant autant que faire se peut les apprenants. Nous avons essayé d’associer à ces projets les professionnels du monde agricole ainsi que la recherche, pour augmenter la durabilité de notre exploitation, support pédagogique par excellence.

L’exploitation fait partie du PHF (programme herbe et fourrage), mis en place par la Chambre régionale d’agriculture du Limousin. Ce plan vise à augmenter l’utilisation de la ressource herbe sur les exploitations agricoles et ainsi à développer leur autonomie fourragère. Dans ce cadre, les apprenants de terminale CGEA ont travaillé à la mise en place du pâturage tournant accéléré, grâce à l’appui technique de la Chambre départementale d’agriculture de la Haute-Vienne. Nous avons également mis en place des cultures dérobées qui ont permis d’alimenter ovins et bovins à l’automne. Nous avons pour projet de travailler sur l’association de cultures, la conduite de méteils immatures ou encore la mise en place d’ensilage d’herbe afin de diminuer la part de maïs ensilage.

Nous avons travaillé sur l’optimisation de la fertilisation azotée sur l’exploitation. Les apprenants de CGEA, AE et BTSA GDEA ont réalisé les plans prévisionnels de fumure et ont suivi l’état de nutrition azotée grâce à la méthode Jubil.

Pour la première fois cette année, une parcelle de blé tendre de l’exploitation a été suivie dans le cadre du BSV (Bulletin de santé du végétal). Chaque semaine, un petit groupe d’apprenants, accompagné de leur enseignant, se rend sur la parcelle pour observer le stade de développement et l’état sanitaire de la culture. Les apprenants apprennent ainsi à reconnaître les principales maladies du blé et l’intérêt de faire des observations.

Une demi-journée ayant pour thème « Ecophyto » a été organisée au lycée, à destination des Terminales CGEA et AE. Cette action a été organisée en partenariat avec la DRAAF ALPC et la Chambre régionale d’agriculture ALPC. Cela a permis d’expliquer aux apprenants les enjeux du plan Ecophyto.

Les apprenants de 2nde Productions Animales sont partis durant trois jours en Auvergne pour un voyage d’étude sur le thème de l’agro-écologie. Ce voyage a été pour eux l’occasion de découvrir d’autres types de productions dans un contexte pédoclimatique différent. Les exploitations visitées ont toutes mis en place une démarche de développement durable. Ce voyage a été organisé grâce au concours des CIVAM Limousin et Auvergne qui ont pu fournir des adresses d’exploitations susceptibles de nous accueillir.

Toujours sur le thème de l’agroécologie, les apprenants se sont rendus sur l’exploitation de l’EPL de Neuvic où les BTSA leur ont présenté une séquence sur les actions mises en place sur l’exploitation afin de protéger la ripisylve.

Projets en cours de développement :

Nous travaillons actuellement sur la mise en place d’essais de prairies à flore complexe, en partenariat avec l’INRA de Toulouse. Ce projet vise à tester différents mélanges de prairies, du plus simple au plus complexe, et à voir leur « comportement » dans les conditions pédoclimatiques propres à Saint Yrieix. Les essais seront implantés pour une durée de quatre ans durant lesquels des suivis seront menés, notamment par les apprenants : suivi de biomasse, inventaire des espèces présentes, valeur du fourrage…

Le verger biologique est maintenant en place depuis un an et demi. Nous devons faire en sorte de le valoriser au mieux, que ce soit auprès des apprenants ou auprès des professionnels de l’agriculture et du grand public.

Bilan
Le tiers temps nous a permis de développer des partenariats avec les professionnels du monde agricole : Chambres d’agriculture, associations, recherche. Il nous a permis de mettre en place différents projets visant à rendre l’exploitation plus durable, que ce soit d’un point de vue environnemental, social ou économique. Surtout, les projets ont été menés en faisant participer au maximum les apprenants, afin qu’ils soient acteurs du développement de l’exploitation du lycée et qu’ils mettent en pratique leurs enseignements. Les apprenants deviennent ainsi acteurs de leur apprentissage.
Des journées de démonstration et d’accueil des professionnels sont maintenant à organiser pour communiquer sur ces pratiques et sur les résultats que nous avons déjà obtenus et ceux à venir.